Un parcours d’expérience décidé

Economiste de formation


Je choisi l’économie qui est la science des choix en contexte de ressources rares et décide entre les trois voies proposées finances, statistiques ou ressources humaines celle qui m’apparait être au cœur de la création de valeur :  l’humain.  

Premier pas en organisation


Je commence ma carrière en conseil en réorganisation des temps de travail. Jeune, c’est une évidence que je dois m’appuyer sur des mentors et surtout des acteurs, de leurs situations de travail, de leurs modes de coordination : passer de 39 heures à 35 heures, c’est trouver une solution opérationnelle intégrant toute les problématiques du travail et pas seulement à négocier un accord juridique. 

Responsabilité de direction des ressources humaines


Je suis nommé DRH d’un groupe nouvellement créé qui devient par croissance externe le leader français et le deuxième européen de la sous-traitance électronique. C’est le temps de l’apprentissage des choix  douloureux à réaliser puis à conduire mais aussi des solutions de développement des compétences à trouver. La reprise d’unités de production de fleurons français qui n’avaient pas su conduire le changement et la richesse des savoirs d’expériences invisibles m’ont conduit à chercher des solutions opérationnelles de mobilité des compétences et à bâtir les interfaces entre les stratégies et le très opérationnel.

Développeur de ressources humaines


En 2008, je décide de devenir un « développeur de ressources humaines » et de proposer des prestations de développement des compétences mais dans une logique très opérationnelle, proche des situations de travail. La stratégie m’intéresse mais surtout lorsqu’elle est opérationnelle et dans ses allers retours avec la réalité.

Des solutions opérationnelles

J’ai développé en un peu plus de 10 ans de recherche de solutions opérationnelles des thématiques qui sont aujourd’hui d’actualité :


La situation de travail et les types d’apprenants.

Rapidement, j’ai cherché à trouver une solution à la question de la richesse des organisations et leur développement : gérer le développement des savoirs spécifiques, au plus près des situations de travail et des profils d’apprenants, en développant la transmission.

Apprendre à apprendre de l’expérience.

Les professionnels savent faire mais beaucoup sont gênés pour expliciter leurs pratiques. Il a donc fallu « inventer » en prenant appui sur des travaux robustes (didactique, ergonomie, clinique d’activité, capacités organisationnelles) à construire une méthode applicable au quotidien par tout public pour apprendre des situations de travail. C’est essentiel pour outiller la partie réflexivité de l’AFEST

La capitalisation et la digitalisation.

L’enjeu de la transformation des flux d’expériences en capital d’expériences m’a conduit à expérimenter les possibilités de plateforme numérisées et la force de la digitalisation avec le film d’activité. Depuis, je n’ai eu de cesse d’approfondir cette partie en expérimentant et en capitalisant sur mes expériences auprès de publics et de filières différentes avec des enjeux distincts. La valorisation des savoirs d’expérience avec sa digitalisation est une source d’efficacité reconnue mais les organisations sont encore trop peu nombreuses à se lancer, faute de compétences internes et de méthode.

Combiner

La combinaison dynamique apparait plus pertinente et l’approche modulaire plus efficiente que la solution unique. Cette combinaison doit s’inscrire dans les territoires comme dans les organisations et très certainement concomitamment dans les deux. Je cherche en partenariat à relever ce défi.

Des conviction fortes

L’offre de LATEM repose sur cinq convictions fortes :

  • Les organisations et les talents se construisent au fil du temps par l’expérience
  • Le collectif est une entité usuelle pour délimiter une collection d’individus qui agissent ensemble.
  • Un projet réussi, c’est un assemblage de projets latéraux cohérents entre eux pour aboutir à un projet global perçu comme collectif.
  • L’expérience est première, la connaissance la suit et la précède. Le changement se pense dans la continuité, même lorsqu’il est radical.
  • Il y a toujours une solution. 

Vous êtes uniques, vous avez le droit au sur-mesure

Seul ou en équipe avec des partenaires qui partagent les mêmes convictions opérationnelles, nous vous aidons à répondre à vos enjeux avec l’engagement du sur-mesure.