La digitalisation, la globalisation les questions démographiques ont de profonds impacts sur nos métiers. Les organisations interrogent leurs modes de fonctionnement pour transformer le travail et répondre aux enjeux du futur du travail.

Une organisation qui apprend, apprend de ses situations de travail

Une grande partie des organisations n’ont qu’une conscience partielle du fonctionnement réel de leurs équipes par manque de temps ou d’habitude à observer leurs équipes en situation de travail et à échanger avec elles sur les subtilités des solutions trouvées et conservées au quotidien. Or la qualité d’un changement repose sur les détails et sur le sens donné aux transformations. Une démarche d’amélioration continue grâce à l’apprentissage continuel ne peut partir que des situations de travail.

Développer les capacités l’apprentissage

Pour développer l’apprentissage en situation de travail, les potentiels vecteurs d’apprentissage de l’activité et du fonctionnement réel de l’organisation doivent être connus. Le volet organisationnel consiste à mettre en place les modes de coordination pertinents, le volet humain consiste à doter les salariés de capacités à apprendre de l’expérience. Ce n’est qu’à ces deux conditions qu’une organisation créatrice d’opportunités d’apprentissages formels, non formels et informels est susceptible d’émerger.

Un projet d’organisation

Une organisation apprenante transforme les équilibre dans le travail et son émergence dépend donc de l’engagement des acteurs dans la démarche. C’est ensuite dans la finesse des changements organisationnels imaginés pour construire les proximités relationnelles, techniques et cognitives indispensables à son éclosion qu’un apprentissage continuel issu des situations de travail peut vivre durablement.
Où vous en êtes ?…Ici bientôt un questionnaire d’autoévaluation sur l’organisation apprenante.